Titre du site

Expo-Bible 81

Exposition du 2 au 24 avril 2016 dans le Tarn à Castres !

La bible s'expose...

Un livre de rencontres

Dans la bible, cohabitent de très nombreux personnages. Ils incarnent l’humanité aux prises avec la vie et les grandes questions de...

Lire la suite...
Bible et cultures

La bible est née, a été lue et continue d’être lue dans une immense variété de cultures qu’elle a souvent...

Lire la suite...
Genèse de la Bible

Les chrétiens (catholiques, orthodoxes, protestants) ont-ils la même bible ? Et les juifs ?
Dans ce module, le visiteur découvre...

Lire la suite...
La Bible transmise

Les textes de la bible ont-ils été transmis fidèlement ? Dispose-t-on des originaux ?

...

Lire la suite...
Les mondes de la Bible

Dans ce module, le visiteur est invité à voyager dans les mondes, les époques et les cultures qui ont vu naître la bible et ont...

Lire la suite...
Expo Bible - Patrimoine de l'humanité
Vue d'ensemble de l'exposition
L'accueil

Autour d’une banque d’accueil se répartissent une table informatique pour la consultation internet, et des pupitres adaptés à...

Lire la suite...
La Bible en traductions

La bible a été traduite dans une multitude de langues (2479 fin 2008, pour tout ou partie de la bible). Et à l’intérieur...

Lire la suite...

L'exposition en quelques mots...

Télécharger le dépliant de l'exposition et des manifestations...

« La Bible, Patrimoine de l’Humanité » est une exposition interactive  qui présente les diverses facettes de la Bible d’un point de vue culturel, historique, et littéraire sans a priori confessionnel. Elle est destinée à un large public, connaisseur ou néophyte, croyant ou non. Le public scolaire, enseignants et élèves, trouvera tout particulièrement intérêt à la visite de l’exposition, qui fera écho aux différents thèmes inscrits dans les programmes scolaires de l’Éducation Nationale.

Ouverte sur les cultures et les religions du monde, elle contribue à mettre en valeur l’influence de la Bible dans des domaines aussi variés que la littérature, l’histoire des peuples dans différentes aires culturelles, et l’histoire de l’art.

D’autres événements ont lieu en parallèle : conférences, concerts, pièce de théâtre, ciné-débat...

 

 

Genèse de la Bible

Les chrétiens (catholiques, orthodoxes, protestants) ont-ils la même bible ? Et les juifs ?
Dans ce module, le visiteur découvre qu'il existe des bibles différentes dont les sommaires ne sont pas exactement identiques. Elles sont autant de bibliothèques (ou canons) au contenu et à la logique spécifiques.

.Genèse de la Bible
Les visiteurs découvrent quelques-uns des événements majeurs et des motivations essentielles qui ont provoqué la rédaction des textes bibliques, leur collection en livres puis en écritures (juives et chrétiennes).

  • Un tableau comparatif présente les sommaires de la Bible juive en hébreu, et de sa version en grec (la « Septante »), un autre met en vis-à-vis les sommaires de trois Bibles chrétiennes, une catholique, une orthodoxe, une protestante. Le visiteur découvre ainsi plusieurs Bibles, qui sont autant de bibliothèques spécifiques : « Bible » vient du grec « biblia », qui signifie « livres ». À partir de cette comparaison s’établit une liste de livres en commun, et de livres que l’on appelle deutérocanoniques pour certains, apocryphes pour d’autres. Le visiteur découvre ainsi les différents statuts des livres bibliques, et leur place en fonction de l’importance et de l’autorité qui leur est conférée dans les diverses confessions.
  • Dans les arches, le visiteur a l’occasion de découvrir quelques-uns des textes de l’Antiquité qui ont peut-être inspiré la rédaction de certains passages de la Bible, et ont en tous cas constitué le terreau littéraire et culturel dans lequel baignaient les rédacteurs des textes bibliques. Le visiteur peut ainsi comparer un récit de la naissance de Sargon et celui de la naissance de Moïse, ou identifier l’influence littéraire des récits de miracles. Il découvre les différentes sources que les auteurs bibliques invoquent eux-mêmes comme étant à l’origine de leur propre rédaction : autres documents comme des annales royales, inspiration divine, témoignage d’autres croyants… Tout le Nouveau Testament lui-même peut être compris comme une relecture et une réécriture de l’Ancien Testament, ce que l’on constate à partir d’exemples concrets.
  • Le visiteur est invité à découvrir lui-même en feuilletant des Bibles ce que signifie la « relecture théologique » : raconter un événement à la lumière et selon le point de vue de la relation à dieu que cet événement entraîne ou dévoile. Il étudie de la même manière la signification des « commencements » et des recommencements, une thématique majeure dans la Bible.
  • Le module propose d’expérimenter de façon interactive le processus selon lequel « écrire, c’est relire et réécrire » son histoire. Le visiteur est aussi invité à réfléchir à ce que signifie la « transmission » d’une histoire, et à partager le fruit de sa réflexion dans le livre d’or de l’exposition. Il peut expérimenter lui-même qu’ « écrire, c’est relire et réécrire » son histoire : après avoir écouté une histoire biblique, il est invité à la réécrire avec ses mots, en faisant référence à des éléments de sa propre histoire, puis, s’il le désire, la partager avec d’autres, ou encore la garder pour lui.
  • L’histoire de la constitution du texte est abordée dans deux de ses aspects, mis dos-à-dos par le jeu des « totems » : un tableau pivotant étudie deux faces d’une même réalité. Cette constitution des textes est d’abord évoquée sous l’angle de la manière dont on l’étudie, en évoquant les matériaux littéraires et les outils critiques dont on dispose pour faire des hypothèses concernant la rédaction et le rassemblement des divers textes bibliques. L’autre face du panneau expose un événement considéré comme majeur dans les différentes phases qui ont amené à cette constitution du texte biblique : l’exil à Babylone.
  • De la même manière, la constitution du Nouveau Testament et de la Bible chrétienne est évoquée, à partir de l’événement de la vie et de la mort de Jésus de Nazareth, ainsi que de la découverte du tombeau vide par ses disciples, point de départ de la certitude, pour les croyants, d’une intervention de Dieu dans le cours de l’Histoire. À l’opposé de cette analyse, le contenu du Nouveau Testament est évoqué comme les différentes pièces d’une même maison, concourant toutes à l’édification des communautés chrétiennes naissantes au début du premier siècle de notre ère.
  • La Bible est-elle parole de Dieu ou parole d’humains ? Cette question et les différentes réponses que l’on peut y apporter sont présentées sur une face du troisième panneau du « totem », avec, sur l’autre face, des exemples de ce que des écrivains ou des institutions ont dit de la Bible.