Titre du site

Expo-Bible 81

Exposition du 2 au 24 avril 2016 dans le Tarn à Castres !

La bible s'expose...

Les mondes de la Bible

Dans ce module, le visiteur est invité à voyager dans les mondes, les époques et les cultures qui ont vu naître la bible et ont...

Lire la suite...
Bible et cultures

La bible est née, a été lue et continue d’être lue dans une immense variété de cultures qu’elle a souvent...

Lire la suite...
Un livre de rencontres

Dans la bible, cohabitent de très nombreux personnages. Ils incarnent l’humanité aux prises avec la vie et les grandes questions de...

Lire la suite...
La Bible en traductions

La bible a été traduite dans une multitude de langues (2479 fin 2008, pour tout ou partie de la bible). Et à l’intérieur...

Lire la suite...
L'accueil

Autour d’une banque d’accueil se répartissent une table informatique pour la consultation internet, et des pupitres adaptés à...

Lire la suite...
La Bible transmise

Les textes de la bible ont-ils été transmis fidèlement ? Dispose-t-on des originaux ?

...

Lire la suite...
Expo Bible - Patrimoine de l'humanité
Vue d'ensemble de l'exposition
Genèse de la Bible

Les chrétiens (catholiques, orthodoxes, protestants) ont-ils la même bible ? Et les juifs ?
Dans ce module, le visiteur découvre...

Lire la suite...

L'exposition en quelques mots...

Télécharger le dépliant de l'exposition et des manifestations...

« La Bible, Patrimoine de l’Humanité » est une exposition interactive  qui présente les diverses facettes de la Bible d’un point de vue culturel, historique, et littéraire sans a priori confessionnel. Elle est destinée à un large public, connaisseur ou néophyte, croyant ou non. Le public scolaire, enseignants et élèves, trouvera tout particulièrement intérêt à la visite de l’exposition, qui fera écho aux différents thèmes inscrits dans les programmes scolaires de l’Éducation Nationale.

Ouverte sur les cultures et les religions du monde, elle contribue à mettre en valeur l’influence de la Bible dans des domaines aussi variés que la littérature, l’histoire des peuples dans différentes aires culturelles, et l’histoire de l’art.

D’autres événements ont lieu en parallèle : conférences, concerts, pièce de théâtre, ciné-débat...

 

 

La Bible en traductions

La bible a été traduite dans une multitude de langues (2479 fin 2008, pour tout ou partie de la bible). Et à l’intérieur même de la bible, on trouve diversité de langues et de contextes culturels.

La Bible en traductions

Avec l’arbre généalogique des traductions, le visiteur est invité à entrer dans la richesse de ce mouvement depuis les origines : une œuvre par nature inachevée, remise en chantier de génération en génération. Le visiteur découvre les méthodes et les enjeux de la traduction : passer d’une langue à une autre, c’est passer d’un monde à un autre. A partir d’exemples de traduction en français, le visiteur expérimente la diversité des traductions disponibles, il compare et apprécie les spécificités de chacune.
 

 

  • L’arbre des traductions montre comment, au fur et à mesure que le temps passe, le nombre des traductions de la Bible a augmenté de manière exponentielle, de 19 au cours du premier millénaire, à plus de 2400 aujourd’hui. Pour une vingtaine de langues, à titre d’exemple, est citée et illustrée la première traduction connue. Jérôme, traducteur de la Bible en latin, fait lui aussi l’objet d’une citation particulière.
  • Ce mouvement général des traductions ne cesse pas, car au sein même d’une langue, il faut sans cesse retraduire pour s’adapter à l’évolution des connaissances historiques et linguistiques concernant les textes sources, et à l’évolution propre de la langue dans laquelle on traduit. Ainsi est évoquée l’histoire de la traduction de la Bible en français, particulière à plus d’un titre. C’est en français qu’a été réalisée la première traduction œcuménique dans le monde, c’est-à-dire réalisée en commun par des catholiques et des protestants, avec la participation d’orthodoxes, après plusieurs siècles de divisions.
  • Traduire implique le passage d’un monde culturel à un autre. Cette entreprise a commencé très tôt, dans le processus même de naissance de la Bible puisque cette dernière a très tôt été traduite d’hébreu en grec avec la version des Septante. La question du caractère sacré ou non d’une langue, la question de la pluralité des langues et des cultures, le rôle de la traduction de la Bible dans la fixation de nombreuses langues européennes, et les difficultés posées par la traduction dans des langues non indo-européennes sont étudiées. Une Bible en chinois dite « de Morrison », première traduction en chinois connue, est présentée en vitrine.
  • Choisir une traduction, c’est prendre en compte de nombreux critères. Traduction catholique ou protestante, traduction d’équipe ou traduction individuelle, littéraire ou en langue courante, six versions françaises différentes sont à la disposition du visiteur pour qu’il puisse comparer, selon les types de textes, l’intérêt de telle ou telle traduction. Des onglets permettent de retrouver facilement les textes pour lesquels la comparaison fait l’objet d’une explication.
  • Traduire, c’est trouver un équilibre entre un texte d’origine et un lecteur de destination. Plusieurs équilibres différents peuvent être trouvés, en fonction de ce que l’on veut privilégier : soit le texte d’origine, lorsqu’on reste au plus près, quitte à expliquer par des notes les passages les plus complexes (c’est la correspondance formelle), soit le lecteur destinataire, lorsqu’on cherche à rendre la traduction la plus claire possible, en prenant éventuellement en compte différents niveaux de langage (c’est l’équivalence fonctionnelle). Correspondance formelle et équivalence fonctionnelle sont expliquées au travers d’exemples simples. Les difficultés particulières que rencontre le traducteur sont expliquées (polysémies, différences de formes de pensées, mots rares, jeux de mots, différences culturelles). Le visiteur peut consulter des interlinéaires, outils d’étude qui contiennent sur la même page le texte hébreu de l’Ancien Testament ou le texte grec du nouveau Testament, une traduction mot à mot, et une ou plusieurs traductions contemporaines en français.
  • Un chantier de traduction est expliqué, en vidéo et par un schéma étendu (à titre d’exemple, le chantier de traduction de la Bible en français courant) : il mobilise, sur une dizaine d’années, de considérables ressources humaines, institutionnelles, financières, intellectuelles, techniques…